Info flash

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Séjour à BEVERN: du 22 au 28 août 2014

   Les Fiches d'inscription scolaire, de liaison sanitaire et de règlement intérieur de la cantine sont à complèter et à ramener à la Mairie avant le 4 juillet 2014 

 
 
 

Des agents de la DRFIP chargés de la contribution à l'audiovisuel public, passeront  auprès des particuliers et des professionnels contrôler la détention des appareils récepteurs de télévision.

Le château de Fontesteau

L’origine du nom pourrait s’expliquer par la présence de quelques sources (font en vieux français), qui donnent naissance à la Jalle du Breuil (appelée aussi, dans ce secteur, jalle du Bernet). En 1994, en creusant le sol pour faire un lac artificiel, ont été mis au jour d’importantes scories de fer. Le propriétaire, D. Fouin, fit appel à Paul Berthiot, lequel se tourna vers M. Jean-Claude Leblanc, paléo-sidérurgiste, enseignant à l’Université de Toulouse-Le Mirail. Celui-ci confirma l’existence d’une grosse activité sidérurgique à l’époque gallo-romaine, ce qui lui donna l’idée d’organiser la Fête du fer à Saint-Laurent, au cours de laquelle a été produit du métal, à partir des gisements de fer disséminés dans le Médoc. En même temps que ces scories, on trouva aussi des tessons de poterie des premiers siècles de notre ère, confirmant ainsi la lointaine occupation du sol. Des sources, un ruisseau, du minerai de fer, des terres cultivables, ces quatre éléments ont attiré très tôt nos ancêtres.
Nous ne savons que peu de choses sur ce château. Il aurait été construit en 1277, tout au moins le donjon, faisant ainsi de lui un des plus anciens édifices du Médoc, avec le château de Vertheuil.
De ce château, il reste trois tours, y compris le donjon, remaniées sans doute à des époques plus tardives. Entre les tours latérales, a été édifié un château de style Renaissance, avec des fenêtres à meneaux.
Les archives de Fontesteau ont disparu, ou bien se trouvent en Angleterre. On sait par un acte de 1520 du sénéchal de Guyenne qu’une foire importante se tenait autour de la chapelle du Bernet, dédiée à Saint Clair. Cette chapelle se situait en amont du ruisseau qui longe Fontesteau. Saint Clair avait le pouvoir de guérir les maladies des yeux, on y venait donc en pèlerinage.
Au dessus de la porte du donjon, aujourd’hui murée, est sculptée une salamandre, emblème de François 1er. Ce roi est-il passé par Fontesteau ? Question sans réponse.
Enfin, le long des murailles du château, devait se trouver la Levade, la route qui reliait Soulac à Bordeaux, et que les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle empruntaient en débarquant à Soulac ou dans les petits ports de la Gironde.
Le château a été complètement rénové en 1997.
Texte de Michel Faure "les cahiers Médulliens"